• Lorem ipsum

Pearl Izumi

Aucun produit n’a été trouvé...
Pearl Izumi

40 kilogrammes. 61 kilomètres.

Avant que Pearl Izumi n’existe, il y avait un homme et son vélo. Il roulait 61 kilomètres par jour, chaque jour. Pas pour le côté sportif ou plaisant de la chose, mais pour livrer 40 kg de vêtements à ses clients dans le village voisin.C’était en 1955. L’homme s’appelait Kinji Shimizu. Lui qui avait commencé par transporter à vélo des vêtements a réussi en neuf années seulement à redéfinir la façon dont les cyclistes s’habillent.

1 chance sur 15.

En 1964, l’un des fils de Kinji Shimizu, Hiro, faisait partie de l’équipe nationale japonaise lors des Championnats d’Asie de cyclisme. Comme d’habitude, l’équipe avait commandé quatorze maillots de coton. Elle en avait aussi commandé un quinzième, différent des autres.

Une fois les courses terminées, le directeur de l’équipe mit des bouts de papier dans un casque, chacun portant le nom d’un des coureurs cyclistes. Le sort a voulu que ce soit le nom d’Hiro qui soit tiré. Il gagna le maillot spécial. Le maillot était fait à 100 % de nylon et venait d’Italie. Rien à voir avec tout ce qu’Hiro avait vu auparavant.

Une détermination inébranlable.

Plus tard au cours de cette année-là, Kinji créa son premier maillot inspiré de celui de conception italienne. Il n’utilisa que les meilleurs matériaux qu’il trouva.

Kinji continua de perfectionner ses concepts. Il multiplia sans cesse les efforts pour trouver de nouveaux tissus et étudier le corps en mouvement.

Au cours des cinq décennies qui suivirent, cette approche obsessive stimula innovation après innovation, jetant les bases de tout ce que nous faisons aujourd’hui.